De l’énergie renouvelable à partir de votre propre générateur

Début 2015, deux unités de production d’énergie fabriquées par la société Volter, basée à Kempele, ont été chargées sur un bateau dans un port de Finlande. De là, les unités ont voyagé pendant huit semaines jusqu’à Sydney, en Australie, où un bâtiment situé au cœur de la métropole produit désormais son électricité et son chauffage de façon autonome. Grâce à ces unités, ce bâtiment fonctionne indépendamment du réseau électrique de la ville.

“Nos générateurs électriques produisent de l’énergie à partir de copeaux de bois. En réalité, à Sydney, les unités utilisent des copeaux de bois recyclés”, explique le directeur général de Volter, Jarno Haapakoski.

Des sources d’énergie renouvelable remplacent progressivement les combustibles fossiles. Les petites éoliennes, les panneaux solaires et les pompes à chaleur géothermiques sont en train de devenir des méthodes de production d’énergie établies. Les produits Volter se servent du bois comme source d’énergie. Les copeaux de bois sont surchauffés afin de produire du gaz de bois qui sert de carburant pour le générateur.

Des produits bien conçus pour plus de crédibilité

On peut faire tellement de choses grâce à un bon design que le jeu en vaut vraiment la chandelle.

À l’origine, les générateurs de Volter étaient conçus pour une utilisation en extérieur et ressemblaient à des conteneurs maritimes. Puis, la société a pris une décision radicale. La taille des générateurs devait être appropriée afin de pouvoir les utiliser à l’intérieur, et ils devaient conserver un design attrayant.

“La technologie doit être sophistiquée, bien sûr, mais, de nos jours, l’apparence du produit est également un élément essentiel. Un design élégant confère davantage de crédibilité au produit”, explique J. Haapakoski.

Selon lui, de nos jours, le design fait partie intégrante du développement du produit dans les grandes entreprises. Cependant, les petites entreprises considèrent toujours le design comme un luxe qu’elles ne peuvent s’offrir. Elles expriment également leurs inquiétudes concernant la faisabilité de la vision du concepteur. Pour J. Haapakoski, ces limites sont strictement psychologiques :

“On peut faire tellement de choses grâce à un bon design que le jeu en vaut vraiment la chandelle.”

L’apparence des unités Volter est l’œuvre d’un concepteur industriel indépendant. Volter a importé le plan de conception dans l’application logicielle Inventor Professional, qui était alors utilisée pour créer un modèle 3D de l’unité qui évolue en fonction de tous les changements indiqués. Selon J. Haapakoski, le modèle du concepteur pourrait être utilisé dans le logiciel sans difficulté.

La société emploie Autodesk Vault pour la gestion de ses documents, tandis qu’AutoCAD Mechanical est utilisé pour l’affichage des modèles d’unité superposés sur les dessins des clients. La suite logicielle compatible a été fournie à Volter par MekSystems.

 

outcome22015-5-1

De la fabrication artisanale à une activité mondiale

Les exportations représentent 90 % des ventes actuelles de Volter, avec des produits exportés vers la Grande-Bretagne, les pays baltes et le Japon. Les générateurs de la société produisent de l’énergie pour des fermes, des bâtiments industriels et des zones résidentielles entières.

Cette production d’énergie autonome et écologique fait suite aux besoins personnels d’un seul homme. En 1998, Juha Sipilä, fondateur de Volter et aujourd’hui Premier ministre finlandais, a fait une demande de raccordement en électricité pour sa résidence secondaire. Le prix estimé avoisinait le demi-million de marks finlandais, soit 95 000 euros. Le coût élevé du raccordement au réseau électrique national l’a poussé à faire de sa résidence secondaire un lieu autonome en matière d’énergie.

Il a d’abord opté pour de l’énergie éolienne et un générateur alimenté par combustible diesel. Puis rapidement, le combustible diesel a été remplacé par des copeaux de bois. Le bois ne manque pas en Finlande, avec des forêts produisant près de 100 millions de mètres cubes de bois chaque année, dont presque la moitié n’est pas ramassée.

Un mode de vie écologique

Après avoir fait ses preuves dans la maison de vacances de J. Sipilä, l’idée a été mise en pratique à Kempele, la ville de résidence de J. Sipilä et Volter. En 2009, le premier quartier résidentiel finlandais autonome a été créé, à Kempele, grâce à l’énergie éolienne et à l’utilisation de copeaux de bois pour la production d’électricité. La petite centrale du quartier produit de la chaleur et de l’électricité pour 10 maisons.

“Ne pas faire partie du réseau électrique national n’affecte en rien la vie quotidienne des résidents. Ils n’ont pas besoin de faire de compromis sur les commodités modernes, et cette forme de production énergétique peu conventionnelle ne leur donne pas plus de travail”, explique J. Haapakoski.

Les bureaux et les locaux de développement de produits de Volter se trouvent sur place, et servent de plate-forme de recherche et développement permettant de tester de nouvelles technologies dans une configuration grandeur nature. La Finnish Association of Civil Engineers (RIL) a élu cet « éco-village » projet de construction finlandais le plus important de 2010.

Volter participe activement au développement continu de produits. Et avec un nombre de composants toujours croissant, ses modèles 3D deviennent de plus en plus complexes et sophistiqués. Cela impose des exigences toujours plus grandes pour les compétences logicielles et professionnelles des concepteurs. Mais les enjeux sont tellement importants : il s’agit de l’avenir de notre planète. L’objectif est d’avoir des villes qui produisent leur propre énergie elles-mêmes, de façon écologique.

 

outcome22015-5-2